Un outil pour les assmats et les parents (printable)

Tu le sais peut être, ou pas, je suis en formation pour démarrer en tant qu’assistante maternelle. Je prépare petit à petit mes outils de communication et d’organisation, et je me suis dit que j’allais partager ce que je peut avec toi.

Notre formatrice nous a montré la semaine dernière un super cahier avec des feuilles de présence. Malheureusement, il n’est plus disponible pour l’année 2017, alors je me suis dit que j’allais le refaire pour l’année à venir. Trèves de bavardages, je te laisse regarder par toi-même, et le télécharger pour l’imprimer si le coeur t’en dit en suivant ce lien.

Capture d’écran 2016-11-26 à 18.26.13.png

 

Qu’est-ce que tu en dis ? Tu penses l’utiliser ?
Si tu penses à d’autres outils, n’hésite pas à m’en parler en commentaires, je pourrais peut être le faire pour vous et moi 😉

Je pense le mettre dans l’entrée et laisser les parents employeurs le remplir lors de leur arrivée et de leur départ pour qu’il n’y ait pas de soucis au niveau de la rémunération.

Par ailleurs, je partage aussi une super découverte pour les calculs des salaires, en tant que parent employeur ou en temps qu’assistante maternelle pour vérifier sa paye. Vous pouvez y entrer vos différents contrats et ses particularités, ainsi que les absences et présences des enfants accueillis, votre taux horaire, vos indemnités d’entretien, etc. Je trouve le site assez complet à première vue, on verra ce que ça donne à la pratique, car pour l’instant je termine encore ma formation. Il s’agit du site superassmat.

Tu utilises ce site ? Donne moi ton avis, ça m’intéresse beaucoup 🙂

Manger seul comme un grand avec la DME

Nous avons commencé la DME ou Diversification Menée par l’Enfant avec Zoé quand elle avait à peu près 7 ou 8 mois, petit à petit, pour ne terminer à 1 an avec que de la DME.

Elle mangeait les petits pots avec appétit, mais elle louchait quand même beaucoup sur notre assiette, et la convivialité du repas était quasiment nulle. Elle avait déjà mangé, donc on la laissait jouer pendant que nous passions à table, dans son parc ou dans sa chaise haute. Dans les deux cas, elle réclamait à manger ce que nous mangions.

Mais la DME, c’est quoi ?
Le bébé / l’enfant, commence par recevoir des bâtonnets de légumes bien cuits, de fruits bien mûrs après la tétée / le biberon (le « après » a toute son importance, nous y reviendrons), disposés dans une assiette / sans un bol / sur le plateau de la chaise haute. Il décide lui-même ce qu’il veut manger, découvre les textures. Plus tard, on ajoutera la viande / poissons / oeufs (ou pas, d’ailleurs).

Quand commencer ?
Trois conditions doivent être réunies pour commencer la DME. L’enfant doit tenir assis seul (se mettre assis seul, c’est encore mieux. Je pense ici à la motricité libre, mais c’est encore un autre sujet). Il doit avoir au moins 6 mois. Il doit aussi montrer de l’intérêt pour la nourriture (comme lorgner sur l’assiette de ses parents, par exemple). Avant, ce n’est pas la peine de commencer la diversification, même classique. Bébé refusera d’ailleurs sûrement la cuillère, et il a les nutriments essentiels dans le lait (maternel ou artificiel) jusqu’à un an.

Mais, il n’y a pas de risque qu’il s’étouffe ?
Pour ne pas que bébé s’étouffe, il faut faire attention à ce que :
– il se tienne bien droit
– il ait eu sa tétée / son biberon avant le repas
– les morceaux soient assez grands pour que bébé puisse les prendre en main (au début, ensuite on peut ajouter les petits pois, le riz, etc.)
– ne jamais lui donner à manger dans la bouche / ne jamais chercher à l’aider : bébé doit prendre la nourriture seul
– rester auprès de lui pendant le repas
Si un morceau part de travers, c’est là que le biberon / la tétée qui a été pris(e) avant le repas entre en jeu : cela fera remonter ce petit bout. Veillez encore une fois à ce que bébé soit bien assis droit, pour faire fonctionner ce réflexe.
Si toutes les conditions sont réunies, il n’y a aucune raison que bébé s’étouffe.
Juliette a déjà fait quelques fausses routes (surtout au début), et je n’ai jamais eu besoin d’intervenir. Faites confiance à votre bébé.

 

Capture d’écran 2016-10-19 à 15.19.49.png
Une toile cirée sous la chaise haute peut être pratique 😉

 

Quels sont les inconvénients ?
Je n’en voit qu’un seul : le ménage ! Au début, le repas devient rapidement un carnage. Tout tombe au sol, et tu as l’impression que bébé n’a rien mangé. (Tu verras en lui changeant la couche que ce n’est qu’une impression. Glamour.). Tu peux alors placer des feuilles de journal ou une toile cirée au sol, sous sa chaise haute. Tu n’auras plus qu’à ramasser.

capture-d_c3a9cran-2015-02-07-c3a0-18-50-38-1
Le premier carreau de chocolat : on pourrait croire qu’elle a mangé la tablette entière, et pourtant…

 

Avec Juliette, nous avons commencé vers 6 mois et demi, à partager nos repas avec elle, et je dois dire qu’elle adore ça ! Elle mange plus que sa soeur et se débrouille très bien.
Nous avons retrouvé la convivialité de nos repas, et la « corvée » du petit pot n’est plus qu’un très lointain souvenir.
Certaines personnes de notre entourage (ou pas, même !) étaient souvent étonnées de voir qu’un bébé mangeait comme nous. Lors d’un séjour à l’hôpital (pas des plus réjouissants….), le personnel lui a apporté un petit pot pour le premier repas (que j’ai gentiment mangé en lui cédant mon assiette !), puis après des explications de ma part, lui ont amené des plateaux repas pour les repas suivants, aussi garnis que les miens. Elle n’avait pas perdu son appétit, et terminait presque à chaque fois son assiette (qui pourtant était bien chargée).

capture-d_c3a9cran-2015-02-07-c3a0-18-48-39.png
Ca n’avais pas l’air si mauvais, finalement, à l’hôpital !

Tu connaissais déjà la DME ? Tu as déjà pratiqué avec ton enfant ? 
Qu’est-ce que tu en as pensé ? Dis moi tout.

amelie